Bien calculer sa population – AQUA

Source: aquarium personnel, 115 L. amazonien Tétras citrons hyphessobrycon pulchripinnis et Corydoras poivre et sel Corydoras paleatus
Source: aquarium personnel, 115 L. amazonien Tétras citrons hyphessobrycon pulchripinnis et Corydoras poivre et sel Corydoras paleatus

Vous avez sans doute déjà été confronté, ou bien vous le serez dans pas longtemps, à devoir réfléchir sur la population de votre aquarium. Or, en dehors de la sélection des espèces, le choix de notre population repose avant tout sur le calcul de la pollution engendrée…

Une fausse idée reçue…

Vous avez, inévitablement, déjà tous entendu parlé de cette fameuse formule, et sans doute même l’utilisez-vous régulièrement. En effet, nombre d’aquariophile calcule leur population selon la formule « 1 cm de poisson (taille adulte) /1 L. d’eau ». J’ai moi-même utilisé cette formule pendant des années, avant de découvrir il n’y a que quelques mois que cette formule était complètement erronée. Et à juste titre, car, quand on y pense, trois néons bleus ne polluent pas autant qu’un gourami perlé! Et pourtant, c’est ce que démontre cette formule:

3 x 4=12 (12 L. d’eau pour trois néons bleus)

1 x 12=12 (12 L. d’eau pour un gourami perlé)

Une formule moins connue…

Vous l’avez compris, ce n’est donc pas la meilleure formule. Et justement, il semblerait qu’il existe une formule bien plus précise et réaliste pour le calcul de sa population. Bien évidemment, fini les calculs de tête pour calculer sa population, et la calculatrice, ou le smartphone, se rendront bien vite utiles. Cette fameuse formule se résume à la fonction suivante:

  • prendre la taille maximale (je dis bien maximale, et non pas moyenne !) de l’espèce sélectionnée;
  • mettre le nombre sélectionnée au cube;
  • diviser le résultat obtenu par 25;
  • multiplier ce résultat par le nombre d’individu de cette espèce.

Il faut pratiquer le calcul ci-dessus pour toutes les espèces de poissons de l’aquarium, puis lorsqu’on a terminé, il faut additionner le résultat obtenu pour chaque espèce. Ensuite, on divise ce résultat par le volume net de l’aquarium. (Le volume net vaut, selon les aquariums, entre 80 et 90 % du volume brut. En moyenne, on multiplie le volume brut par 0,84 pour obtenir le volume net de son bac.) Si le résultat est inférieur à un, la population convient largement à l’aquarium. Entre un et deux, elle est modérée (mais correcte). Mais lorsque le résultat dépasse deux, l’aquarium est objectivement en surpopulation.

Prenons l’exemple de mon nouvel aquarium de 180 L. brut asiatique (environ 150 L. net), qui intégrera sans doute un couple de Trichogaster lalius, une quinzaine de Rasbora borapetensis et une vingtaine de Caridina multidentata.

J’applique pour chaque espèce la formule : (soit t la taille maximale de l’espèce, n le nombre d’individus de cette espèce):

t^3/25*n

1.Les gouramis:

5^3/25*2=10

2.Les rasboras à queue rouge:

5^3/25*15=75

3.Les crevettes:

5^3/25*20=100

 

100+75+10=185

185/250~1,233333

En conclusion, ma (future) population est bien régulée, même si elle n’est pas encore officielle.

Pour les aquariums sans filtres, on a tendance à conseiller de mettre moins de poissons, je dirais donc subjectivement d’essayer de rester en dessous de 1 comme résultat final (n’oubliez pas, beaucoup de plantes !).

Encore une fois, le calcul de la pollution est loin d’être le seul facteur à prendre en compte lors du calcul de sa future population. N’oubliez pas de bien vérifier la compatibilité entre les différentes espèces, les paramètres, la façade de l’aquarium, la plantation, la force du courant, la hauteur d’eau, la morphologie de l’aquarium, et bien d’autres critères bien souvent oubliés !

Bien entendu, aucune formule ne permettra de calculer avec une précision digne de ce nom ! Il est évident que pour certaines espèces particulièrement polluantes, comme des cichlidés nains par exemple (ces derniers étant plus pollueurs que cette formule nous le démontre), il est important de prévoir une marge dans le calcul de sa population. Par ailleurs, il y aura toujours un peu de par cœur pour certaines espèces, comme par exemple pour le poisson rouge, pour lequel on considère 100 L. par poisson adulte en moyenne (minimum).

AQUA

AQUA
A propos de AQUA 4 Articles
Bonjour ! Je suis AQUA, passionné d'aquariophilie depuis mes 5 ans. J'ai rapidement commencé à m'intéresser à cette passion qui est loin d'être inintéressante et qui regorge de secrets. Aujourd'hui, tout en continuant moi-même d'apprendre quotidiennement des choses sur cette merveilleuse passion, je me suis fixé l'objectif d'aider les débutants quels qu'ils soient, que ce soit par YouTube ou Internet, avec les modestes connaissances que j'ai et que j'apprend chaque jour. Mais après tout, personne n'a la science infuse ! C'est sans doute pourquoi nous sommes si soudés en aquariophilie, c'est parce que dans cette passion, si on ne s'entraide pas, on arrive à rien ! Actuellement, j'ai 3 aquariums. Le plus petit est un 20 L., j'ai le projet de le remettre en eau dans quelques mois pour mettre un betta ou des killies. Ensuite, un 115 L. amazonien. Dans cet aquarium, je me suis fixé l'objectif de respecter en tout point les contraintes imposés par le biotope. Il possède actuellement un couple de ramirezis, des corydoras et de tétras citrons. Enfin, le plus gros et un 180 L. asiatique. Il n'est pas encore vraiment mis en eau, mais le sera d'ici deux mois. Il sera habité par des crevettes d'amano, un couple de gouramis nains et puis un banc de rasbora à queue rouge. Puisque je sais qu'on va me poser la question... Mes aquariums sont ils low-tech ?? Non, mes aquariums sont filtrés normalement. En effet, j'ai des aquariums qui sont planté selon la norme (j'aime bien garder un peu de place pour le "hardscape"), et ma population est elle aussi standardisé, ce qui ne convient pas idéalement à des bacs low-tech. Cela dit, je ne dis pas que le low-tech ne fonctionne pas, puisque des gens arrivent à le faire, je dis seulement que comme les aquariums naturels "classiques", le low-tech impose certaines contraintes qui ne conviennent pas systématiquement à mes aquariums et à ce que j'aime faire.

6 Comments

      • Non, ce n’est pas exact, la taille maximale (j’ai bien dit maximale) d’un néon bleu est de 5 cm.
        5*5*5/25*10=50. Comme tu dis, aucune formule n’est exacte, il faut donc prendre un peu de marge. Mais on y est à peu près ! Encore une fois, ce n’est pas une raison pour mettre des néons bleus dans 50 litres, ils ont besoins d’une façade d’au moins 80 cm, ce qu’il ne faut pas non plus oublier.
        De rien pour l’article (-: !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.